J’arrête de fumer – 30 jours

J’arrête de fumer – 30 jours

arrêter le tabac - journal de bord.png

Je reviens pour un article un peu hors zone, qui va être updaté tous les jours pendant 30 jours.
Effectivement, j’ai pris la décision d’arrêter de fumer, arrêter la cigarette, celle qui avec ses danses lascives après chaque bouffée me faisait retomber dans l’addiction seulement après quelques secondes de « et si j’arrêtais ? ».
Comme tout le monde, comme beaucoup d’anciens fumeurs, je suis partie de constats alarmants et puis je suis encore jeune pour m’abîmer d’une telle façon. Je suis en quête d’un respect de mon corps et donc de mon âme.
Arrêter le tabac c’est aussi me faire la promesse que je vais aller mieux, que demain sera meilleur et que je serais plus stable, plus forte, plus sportive, plus en santé et que je sentirais tous les jours le soleil et les fleurs et pas un vieux cendrier.

J’ai fait un petit tour sur des sites internet qui expliquent les symptômes du sevrage et maladies liées au tabagisme. Mais ce qui a retenu mon attention, ce ne sont pas les phases par lesquelles je vais passer et qui m’inquiètent mais plutôt ce qu’il se passe dans mon corps progressivement depuis l’arrêt du tabac.

Je suis tombée sur 30 jours pour arrêter de fumer, l’agenda (à télécharger si ça vous intéresse). Cela permet, jour après jour d’avoir des tips, des explications et de se sentir accompli à la fin d’une journée d’abstinence.

Donc pour compléter mon expérience que j’espère fructueuse à ces 30 jours, je vais écrire chaque jour dans ce même post, pour me libérer, expliquer les sensations de mon corps, les envies, le moral, les sensations etc.

Jour 1 : Aujourd’hui les premières 24h sont écoulées, je me sens fière. Le manque s’est fait ressentir avant de manger à midi, la pause de 10h était sacrée, café et cigarette. Pour calmer ces envies, je me suis dit « va boire un coup » j’ai descendu 1.5 litres d’eau en 10 mins pour m’occuper. Puis je suis partie manger, ça allait. Le temps s’écoule lentement quand l’envie arrive. Ce que j’imagine c’est que pour calmer certaines envies je peux changer mes habitudes, plus de café mais du thé ou de la tisane ou de l’eau à un autre moment que 10h. Le plus dur finalement est de s’occuper l’esprit. Selon l’agenda, je n’ai plus de nicotine et je commence à retrouver un taux d’oxygène classique. Il est vrai que je me suis sentie étourdie et fatiguée aujourd’hui. Pas dans mon assiette pleinement mais j’ai senti plus de souplesse dans mes gestes, plus de liberté dans mes respirations. Ce soir, je pense essayer quelques postures de Yoga ou écouter des podcasts ou terminer mon livre audio, ou encore lire. Je peux me sentir soulagée j’ai passé la première journée plus au moins bien et quelle satisfaction de rayer la première case dans le calendrier.

Jour 2: Aujourd’hui, je respire normalement au réveil, comme un premier souffle sur la vie un peu difficile tout de même. La matinée passe rapidement sans envie particulière. Mais le moment charnière …. 14h30 une horrible envie me secoue et pour ne plus y penser – car si on en croit les recherches cela s’estompe en max 5 minutes pour les envies les plus violentes, pas pour moi apparemment ….
Du coup départ sur les chapeaux de roue sous la pluie, dans un parc quasi vide, pour évacuer cette pulsion de fumer, il m’a fallu 1h de marche pour me raisonner, puis ensuite je ne me sentais pas capable de rentrer encore, alors je suis allée faire un tour dans les magasins ouverts malgré la journée fériée. Actuellement, à l’heure où j’écris,  nous sommes aux alentours de 20h et ça va mieux. Le creux de l’après midi est le pire pour moi. Il faut que je m’occupe et que je me motive. Mais je suis fière, j’ai dépassé les 48h sans tabac. Je ne fais pas de prognostic pour demain, à chaque jour sa peine. Ce que je retiens de cette journée « inactive » c’est de compenser l’envie par une activité qui nous reconnecte à la vie, car fumer c’est s’isoler, c’est laisser la déprime s’installer alors au revoir Mister Hyde, maintenant je suis la sportive de la lutte contre le blues, la sportive du dimanche, l’amie des feuilles sous la pluie. J’ai dit STOP.

Jour 3 à 7: Je suis tombée malade alors je m’excuse de ne pas avoir fait d’update de la situation. Tout va bien, je n’ai pas craqué, je n’en ai pas eu envie je suis très fière. Je bois beaucoup de tisane bio « voies respiratoires » achetée chez Biocoop pour me faire du bien. Je commence à tousser un peu, il semble que la situation soit classique et qu’elle soit facilitée par le sport type course, natation etc … pour ma part, je marche pour aller au travail histoire de me vider l’esprit avant et après la journée de travail. Voilà pour cette première semaine réussie. Je pense que les premiers jours sont charnières dans la réussite sur le long terme.

7 jours
Badge 7 jours sans tabac 
☽ ☾ Âme de sorcière

☽ ☾ Âme de sorcière

Depuis Septembre 2018, j’ai beaucoup de mal à trouver un rythme de vie, de lecture … je me suis creusée la tête. J’ai eu l’idée qu’utiliser la liseuse serait un bon moyen de gagner du temps pour moi dans des moments du quotidien. Il est vrai que ça m’a permis dans le train, le bus par exemple, de lire pendant de longs moments mais ça ne suffisait pas. Ce sentiment d’être avalé par le tourbillon des évènements.

Pour moi les études sont terminées, du moins la présence à l’université. Je travaille à plusieurs heures de chez moi. Dans cet objectif de profiter de chaque minute, j’ai commencé à chercher des livres audio. J’ai un abonnement Amazon et je me suis laissée tenter par Audible. J’ai fait un petit tour, puis ne sachant pas quoi choisir, je suis tombée aléatoirement sur le livre audio au titre accrocheur « Âme de sorcière ou la magie du féminin » par Odile Chabrillac.

Lecture #1-5

Cela tombait bien, car je suis dans une période où je cherche des lectures non pas féministes mais qui replacent la femme au centre de l’histoire et au coeur de sa propre existence.

J’avais des idées préconçues sur le livre audio, surtout en voiture, se concentrer, comprendre etc… finalement l’expérience fut magique pour plusieurs longs trajets.

Odile Chabrillac traite ici de l’aspect magique qui entoure les femmes, leur connexion à la terre depuis les origines, les bienfaits de certains actes, les sorcières dans l’histoire, le pouvoir au féminin … Je ne souhaite pas trop détailler car ce livre mérite vraiment d’être découvert sans trop en savoir, ce sera plus enrichissant.

Je vais essayer de reprendre le bookblogging plus sérieusement et ça me fait du bien d’écrire, de partager, de créer. On l’aura noté je ne suis pas très structurée dans mes propos mais j’aime l’idée de ne pas être en maîtrise totale de ce que j’écris, car la vie l’est déjà bien trop.

Ce blog me permet de continuer la transition d’une vie angoissée vers une vie intérieure et extérieure plus sereine.

Je vous souhaite le meilleur

Leonie

 

En passant

Les Détectives du Yorkshire – Tome 1 : Rendez-vous avec le crime

Avant de commencer, je souhaite à tout le monde une merveilleuse année 2019, une année n’est jamais parfaite par définition mais à nous tous de la rendre magique.

Pour Noël, j’ai eu la chance de recevoir une liseuse Kindle. J’ai longtemps fait parti des adaptes du papier, mais par curiosité j’ai finalement lu quelques avis, visionner des vidéos de booktubeuses. J’ai pris mon mal en patience (ce n’est pas peu dire) et j’ai finalement eu un super sourire sur les lèvres en ouvrant mon joli paquet.

Pour ce premier livre digital, j’ai fouillé dans les idées que j’avais sélectionné (un bon nombre) mais en ces derniers jours de décembre 2018, j’avais besoin d’une lecture so British et quoi de mieux qu’une enquête dans la campagne anglaise !

Le livre en question est un polar/roman de Julia Chapman parut récemment: Les détectives du Yorkshire: Rendez-vous avec le crime. Un titre accrocheur et énigmatique qui m’a fait pensé au duo d’Agatha Christie, les Beresford. C’est le tome 1, il existe le tome 2: rendez-vous avec le mal et  le tome 3: rendez-vous avec le mystère.

lecture #1-4

Résumé officiel: « Quand Samson O’Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d’un très mauvais oeil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l’informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n’est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson – et qu’elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne !
Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit… à l’agence de rencontres de Delilah ! » 

J’ai beaucoup aimé les personnages, l’histoire, le poids du passé, les familles et les relations qui caractérisent cette campagne anglaise atypique/typique ?! Au début de ma lecture je ne savais pas encore qu’il existait plusieurs tomes. J’ai hâte de découvrir la suite. Les personnages principaux sont tous attachants à leur façon, malgré l’aspect enquête et drames il y a une véritable touche d’humour dans ce livre, qui permet d’ajouter des notes de légèreté à une situation complexe. C’est le premier livre de Julia Chapman que je lis et honnêtement j’ai apprécié sa plume. Le livre est accessible et plaira  aux débutants du polar. Suite à cette lecture, je suis plus méfiante le soir en fermant ma porte … 😉

Et vous avec qui avez-vous rendez-vous ?

Leonie

Docteur Sleep – Stephen King

Docteur Sleep – Stephen King

Un peu bêtement je fouillais ma bibliothèque à la recherche d’un livre qui me ferait vivre une transition légère entre l’été caniculaire vers les douceurs de l’automne. Je me suis perdue quelques temps et puis ma main a attrapé un livre un peu ébréché, oublié … c’était Docteur Sleep. Commencé en 2013, acheté dans une gare quelconque et triste le voilà de nouveau dans la course. Entre temps, j’ai grandi et je souhaitais faire face à mes peurs et quelle belle surprise avec ce roman.

Pour la petite madeleine de Proust, j’ai replongé dans mon enfance, je regardais shining en vidéocassette avec mes parents l’hiver et j’adorais ça. Alors apprendre que j’allais continuer à côtoyer Danny … une merveille.

Lecture #1-2

Ce roman m’a également rappelé des traits de personnalité et des émotions par lesquels nous passons tous, que toute les familles traversent. Et j’ai aimé évoluer avec Danny et marcher main dans la main avec lui vers la rédemption. L’amour est un puissant moteur.

Je ne veux pas trop en écrire mais cependant je conseille vivement ce roman très noir par certains aspects mais très vrai. Stephen King n’a plus rien a prouvé, il me séduira toujours par son analyse de l’homme et de ses démons.

J’ai hâte que les matinées soient encore plus fraîches si vous devez lire ce magnifique roman.

 

xx Merci et bonne lecture

💌Love Letters To The Dead – Ava Dellaira💌

💌Love Letters To The Dead – Ava Dellaira💌

Cela faisait un moment que j’avais acheté ce roman en format Kindle pour PC. Après avoir terminé la saga La Passe-Miroir je me sentais complètement désemparée. Il fallait que lise quelque chose. J’ai fait des recherches, un peu comme Sherlock Holmes pour trouver une réponse à mon énigme livresque. Alors après avoir fouillé sur Amazon dans ma liste soigneusement mise de côté, et après avoir lu des articles de Bookblogueuses concernant des recommandations, PAL, ou encore nouveautés; mais également après avoir téléchargé des extraits gratuits de livres qui me faisaient de l’oeil, j’ai finalement opté pour un choix de raison « Ne craque pas encore, tu as ce livre qui t’attend depuis trop longtemps ».

J’ai donc commencé cette lecture, que j’ai rapidement terminé. Ce livre est un roman épistolaire. Laurel, le personnage principal change de lycée, son professeur de littérature en début d’année demande à chaque élève de rédiger une lettre à un personnage. Laurel ne rend pas directement son devoir, elle le rendra à la fin de l’année, après avoir rédigé des centaines de lettres. C’est un réel cheminement personnel qu’est celui de Laurel.
Au début du livre on apprend que sa soeur, May, est décédée depuis quelques mois et le vide qu’elle a laissé autour d’elle est conséquent pour Laurel et sa famille. Ce livre est le témoin des non-dits, des changements, des questionnements, des amitiés, des premières amours, des premières déceptions, des découvertes, des révélations, des tourments, des joies, des peines, mais également du deuil et de l’acceptation et bien plus encore.

Je dois reconnaître que j’étais perplexe, mais je me suis retrouvée très attachée à Laurel, à sa façon de penser, qui me rappelle l’adolescente que j’étais, et que nous étions tous à un certain moment de notre vie. Il est rédigé certes pour des adolescents, mais je pense que malgré l’étiquette de « lecture facile » il apporte bien plus que ça.

Je ne connaissais pas Ava Dellaira, et je trouve que pour un roman épistolaire jeunesse, il se défend bien. Le suspens est présent, notamment pour la nature du décès de May, et pourquoi Laurel se sent si coupable et tourmentée. C’est un plongeons dans les souvenirs d’enfance, parfois un huit-clos familial, le poids du passé, et des émotions adolescentes tout comme les émotions adultes. De plus, des références artistiques inattendues sont présentes ce qui ne gâte rien.

Difficile de le lâcher pour connaître le fin mot de l’histoire.

 

Leonie

 

 

♡ La Passe-Miroir ♡

♡ La Passe-Miroir ♡

Il y quelques mois j’ai découvert cette merveilleuse histoire … La passe miroir. En choisissant d’ouvrir la première page, vous tombez tout comme Alice au Pays des Merveilles dans un univers totalement inédit. Ce que j’ai fait, et j’ai passé des heures à dévorer chaque page, chaque détail.
Oups, il faut tout d’abord préciser que ce monde a été imaginé par Christelle Dabos et dépasse l’encre et le papier.

La saga se divise en quatre tomes, pour l’instant trois ont été publié (oui j’attends avec impatience le dernier tome):

♡ Livre 1: Les fiancés de l’hiver
♡ Livre 2: Les disparus du Clairedelune
♡ Livre 3: La mémoire de Babel

Je vais essayer de vous planter le décor sans trop entrer dans les détails.

On suit une jeune femme, Ophélie, qui est maladroite, timide, qui vit sur une arche. Le monde se compose de plusieurs arches, gouvernées par les esprits de famille. Chaque arche et chaque personne possède des pouvoirs.
Ophélie, pour sa part vit sur Anima, est une liseuse, c’est à dire qu’en touchant un objet elle peut en lire son passé et ressentir des émotions. Mais elle peut également traverser les miroirs sur de courtes distances. Elle travaille dans un musée et donne sa vie aux objets qui l’entourent, qui reflètent un passé qui n’existe plus.
Sa famille est désespérée de l’avoir encore à la maison excepté son oncle, car elle n’est toujours pas mariée et refuse chaque demande arrangée. Un jour, le choix ne lui sera plus possible.
Elle découvre qu’elle est promise à Thorn, un homme sinistre vivant au Pôle. Cette arche méconnue où il y fait très froid et où les moeurs sont très différentes de ce qu’Ophélie connaît…
Nous embarquons alors pour un voyage au quatre coin de ce monde si vaste avec Ophélie, Thorn et une multitude de personnages fascinants.

Vont-ils se marier ? S’aimer ? Se détester ? Que vont-ils découvrir ? C’est l’histoire d’une quête personnelle et profonde, que chacun d’entre nous à sa façon a déjà vécu. On se retrouve en chaque personnage, et quand le livre est terminé on se sent différent, et notre imagination a été enrichie.

À travers ces 3 tomes, nombreux sont les rebondissements mais je ne souhaite pas spoiler car je ne savais pas à quoi m’attendre en achetant le premier tome, et la surprise n’en a été que plus belle. Le titre m’a interpellé et maintenant c’est une histoire d’amour entre l’écriture de Christelle Dabos et moi.

Si le monde d’Ophélie vous intéresse et si vous souhaitez en découvrir un peu plus, je vous conseille de vous rendre sur le site de la passe-miroir, updates de Christelle Dabos, évènements et bla-bla: Le petit monde de la Passe-Miroir

Voilà premier post pour moi, j’ai commencé par les lectures car je viens de terminer le tome 3 et je me sentais à l’aise.

 

help